Stop à l'échec scolaire
Stop à l'échec scolaire
 

Témoignages :                   scolaires ou santé/énergie

 

 

Orientation dé-blocage scolaire :

... Une jeune fille vient me voir pour une orientation. Je la dirige vers une école de commerce en me disant : si elle reprend confiance en elle, elle peut y arriver. Au printemps suivant, la maman m'annonce que sa fille a passé le concours d'entrée avec succès mais qu'elle aimerait aller dans une université de prestige. Elle doit payer dès maintenant la pré-inscription de l'école de commerce et n'a pas encore la réponse pour l'université. Je conseille de réserver sa place dans l'école de toute façon. Heureusement, car en juillet, l'université n'avait pas retenue sa candidature. Cette jeune fille est ravie du "hasard" et elle réussit.

 

... Une jeune fille en 3é m'interroge. Je suis une élève qui a décidé de choisir son métier et son école et je ne veux pas laisser mon carnet scolaire décider de mon avenir. Mais pour quel métier suis-je faite ? Studieuse et sérieuse, cette jeune fille a une approche de logique technique (style ingénieur) et le traitement intellectuel domine face aux situations et aux événements. De plus, elle a un sens créatif et esthétique. Elle aimerait par goût être architecte. Pendant longtemps, elle a été passionnée par le métier de "chef cook". Je liste ses points forts et lui propose d'aller voir le métier d'ingénieur en bâtiment parce que l'architecture ne nourrit pas tous les diplômés...

Quelques temps plus tard, elle revient rayonnante pour me dire : "j'ai regardé toutes les matières en section Bâtiment, c'est tout ce que j'aime".

En cours de formation, elle me livre : "Vous savez, le béton, c'est comme une recette de cuisine ! Il faut choisir les ingrédients, mesurer, peser, mixer... et la sauce prend". Rien de plus simple, juste des notions de physique en plus... J'aime.

 

... Une jeune fille choisit une filière artistique avec grande motivation. Elle commence son année en flèche puis ne fait plus rien en novembre. A la fin de l'année, elle a raté tous ses concours et surtout l'école prestigieuse qu'elle convoitait à l'étranger. Je la reçois fin août de l'année suivante. Je constate sur son visage un blocage. Je lui en parle. Elle fond en larmes dans la seconde et m'avoue ce qui s'est passé. Nous débloquons le noeud. L'année suivante, non seulement elle a réussi son entrée dans l'école étrangère de prestige mais en plus, ses études ont été exposées un mois dans deux musées prestigieux. 

Le coût d'une année perdue s'élève de 6 à 8 000 euros...

 

Un monsieur me parle de son enfant qui ne sait pas quel métier faire plus tard. Je lui expose mes outils et la précision de l'étude de personnalité. Comme je m'y attendais, il me demande : "Et moi, vous me verriez dans quoi ?". J'attrape les éléments clés de son visage et je lui réponds : architecte, conseiller en assurance ou risk manager... Il sourit et me dit : "Il ne se passe pas une semaine sans que je regrette de ne pas avoir fait l'école d'architecture" !

 

Après hésitation, je reçois un jeune en orientation. Les parents veulent absolument qu'il aille en 1ère S et le conseil de classe refuse et même le redoublement. Ejecté du lycée en mai. Je travaille sur le portrait et je découvre un "beau" potentiel mais bloqué à l'âge bébé dans un visage poupon. Evidemment, mon discours était déconcertant mais je n'invente rien. Nous avons procédé au dé-blocage mais je dois attendre pour voir les progrès. Dans un premier temps, les parents étaient fâchés contre moi mais ils ont rebondi après avoir digéré. Je ne peux pas dire : vous n'avez pas de chance, l'école n'est pas sympa et nous allons pleurer ensemble.

 

Parmi les courriers que je reçois après consultation :

... "Comme vous le dites, je dois faire attention à conserver mon énergie pour moi. Le sourire qui est apparu plusieurs fois sur mes lèvres est dû à la justesse de vos propos  et l'étonnement de votre science qui permet de lire dans l'être à partir de mots. Je suis toujours sûr de l'orientation que je veux prendre. Votre étude m'a permis de confirmer la voie que je veux prendre, mais j'ai compris que je dois me servir (de mon idée pour la démultiplier... et créer de nouvelles choses..)." H.

 

 

Orientation personnelle 

… L'inspiration venait de l'expérience  toute fraiche d'1 succès de déblocage  ... 2 e mot que je perds brrr... c'est tellement + clair de rédiger 1 note après avoir vécu le miracle de vos bons soins . A bientôt  merci a vous. L.    Septembre 2012

 

... Après notre rencontre à un salon, Joëlle me fait remarquer que je ne suis pas en "accord" avec mon métier et ma passion. je suis commercial et elle a tout de suite vu que j'avais un don pour l'écriture. Mais le choc a été de deviner mon historique sur deux générations à partir de la lecture de mon visage. Janvier 2013, Ch.

 

... Une consultation trangénérationnelle.

J'ai relu une CONSOLATION transgénérationnelle !

Un secret qui en masque un autre.

Je connaissais Joëlle par le biais de mon travail. Un jour dans une conversation, elle m'interpelle au sujet de ma "santé émotionnelle". Elle sent d'emblée un secret et une problématique non résolue en moi.

Je connaissais mon "histoire" depuis longtemps, je l'avais décryptée, élucidée, mais la part émotionnelle me restait inaccessible. Je le savais et cette proposition et la perspicacité de Joëlle m'ont convaincue.  Lors de l'entretien, les choses se sont déroulées assez vite. Les questions précises de Joëlle ont fait remonter à la surface des éléments auxquels je n'avais pas prêté attention. Elle en a saisi rapidement les grandes lignes, avec intuition et conviction. Elle a pu mettre au jour le fait que, un secret que je connaissais si bien, avait envahi ma vie et occupait tout l'espace. Cela avait rendu impossible la lecture d'un autre schéma, pourtant omniprésent dans ma vie affective. 

Aujourd'hui, je peux relire les événements de mon histoire et j'ai l'impression de pouvoir me libérer de ces deux problématiques. 

En sortant de cet enretien, je me suis sentie moins lourde, physiquement et le lendemain matin, en me réveillant, je n'avais plus mon mal de dos habituel. Je ne m'y attendais pas, j'ai été très surprise et incrédule dans cette sensation de "facilité", comme une douceur nouvelle. J'ai aussi la sensation d'une respiration plus large, plus confiante qu'avant.

Je me sens plus légère, même si pour l'instant je suis un peu perdue. J'ai gagné la certitude que ces deux histoires n'étaient pas les miennes et que je n'avais pas à les porter. 

Merci Joëlle. A.C.P.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© conseilorientationpersonnalisee